Covid : image de la Suisse "écornée" pendant la pandémie selon Nicolas Bideau


L'image de la Suisse, "parfaite et bien organisée", a été "écornée" pendant la pandémie de Covid-19, affirme Nicolas Bideau, le directeur de Présence suisse. Il pointe la gestion de la deuxième vague, quand les journaux étrangers ont particulièrement critiqué le pays.


"On a eu notre moment 'premier de classe'" pour la réaction des autorités face à la première vague du coronavirus, "puis les notes de l'élève modèle ont chuté à l'épreuve des données chiffrées de la pandémie", explique M. Bideau dans un entretien diffusé lundi par Le Nouvelliste.


Il note cependant qu'aucun Etat n'a trouvé la solution idéale. "Comme tous les autres pays, nous avons eu nos imperfections, nos moments de tension".


Selon lui, la période actuelle est critique pour l'image du pays. "Ce qui est déterminant, c'est si tu t'en relèves ou pas. C'est là où la Suisse jouera son image". Il estime cependant le pays "bien armé" pour relever le défi.


Image liée aux exportations


Concernant l'ouverture des stations de ski, "je pense que l'on est surtout critiqué dans les pays voisins qui sont en compétition économique", ajoute M. Bideau. "Sur l'ensemble du monde, la critique est faible".


Le diplomate remarque que la Suisse dépend en grande partie de ses exportations: "Notre tourisme, nos fromages, nos vins, nos montres, nos médicaments font l'image de la Suisse". Il entend redéfinir les histoires à raconter autour de ces produits à la sortie de la crise en fonction du nouveau contexte mondial.


"Ce que nous avons proposé au Conseil fédéral, c'est de concentrer nos activités sur l'Europe, notamment sur nos zones d'exportation stratégiques: le sud de l'Allemagne, la France voisine, le nord de l'Italie". Un autre objectif est d'installer des maisons suisses dans les métropoles pour exposer produits et savoir-faire suisses.


La communication sera axée sur l'innovation et le développement durable. "C'est là une question essentielle et un virage qu'il ne faut pas rater pour l'avenir, autant pour le tourisme et l'économie que pour la culture".



Nicolas Bideau - Head of Presence Suisse