Le CICR, les TL, Valjob, Interiman remportent les 1er prix lors de la cérémonie du Prix RH Numérique



Le jury du Prix RH Numérique Suisse 2021, présidé par Sébastien Kulling et composé de représentants de la fonction RH et du monde de l’innovation, a mis à l’honneur des acteurs convaincus par la mutation numérique de leur profession: le CICR, ex aequo avec le projet des Transports publics lausannois pour le 1er prix « entreprise (+400) », ainsi que la société Valjob (-400) ont su convaincre le jury pour leurs projets innovants et hors du commun. Durant la cérémonie, le public a récompensé son coup de coeur, Interiman Group.


Après des mois de préparation, d’ateliers sur l’innovation et des heures d’entrainement pour présenter leurs projets au jury, les candidats ont dévoilé le 4 novembre, lors de la 2ème cérémonie du Prix RH Numérique Suisse, le résultat de leur travail. 12 entreprises ont concouru dans deux catégories: DAES, Valjob, Interiman, Gammadia et Publicislive représentaient les PME (-400) et le CICR, Eldora, Groupe E, Groupe Mutuel, Swisscom, Azqore et les Transports publics lausannois pour les « entreprises (+400) ». « La transformation numérique de nos modèles d’affaires et des RH est une réalité d’actualité qui n’a fait que s’accélérer ces derniers mois : numériser les pratiques et innover dans la profession est essentiel pour gagner en agilité, créer de la valeur ajoutée pour nous mais également pour l’ensemble de nos collaborateurs et pour nos organisations ! Ce prix RH Numérique est avant tout une récompense pour les équipes RH qui font un travail remarquable d’acculturation dans les organisations pour améliorer les conditions de travail au quotidien. Après une première édition couronnée de succès en 2021, cette 2ème année remet à l’honneur le rôle des RH dans la transition numérique et stratégique des entreprises, s’imposant comme un véritable fil rouge. » affirme Laetitia Kulak, Présidente du Prix RH Numérique.


+400 : Le jury récompense 2 entreprises à égalité pour des projets aussi innovants que digitaux


Etant donné la qualité des dossiers de cette édition 2021, le jury a souhaité récompenser dans la catégorie « entreprise +400 » 2 entreprises qui ont fait preuve d’innovation et d’exemplarité en transformation numérique. Michel Guye-Bergeret, Global Head of Talent Attraction, a présenté un dossier pour l’organisation internationale au siège genevois, le CICR : il a su mettre en place, en moins de 36 mois, 6 nouveaux pôles RH digitaux avec des compétences transverses. Ils ont intégré 12 outils technologiques à travers le monde tout en créant une cohérence d’équipe à distance et des ponts entre le monde analogique et le monde numérique. Ex aequo, le projet des Transports publics lausannois, présenté par Mathieu Menet, Responsable Innovation et Caroline Deruffe-Moulet , Spécialiste en évaluation et développement des compétences, a été récompensé pour leur culture d’innovation, leur démarche itérative et leur état d’esprit inclusif et frais. « Ces deux équipes ont réussi à sortir des sentiers battus et à prendre la notion d’innovation pour l’un et de disruption numérique pour l’autre au pied de la lettre : le jury a souhaité récompensé ces deux structures pour l’exemplarité qu’elles représentent autant en Suisse qu’à l’international» confirme Sébastien Kulling, Président du Jury et Directeur romand de digitalswitzerland.


-400 : Le machine learning au service du recrutement chez Valjob a convaincu le jury


Pour ce 1er prix PME, c’est l’utilisation de la technologie au service de l’humain et pas à la place de l’humain du projet de Valjob, porté par Carole Piller, Directrice Valjob Fribourg et de Caroline Matteuci, Fondatrice & CEO de Cryfe, qui a fait la différence auprès du jury. Elles ont présenté le projet « Congruence », qui utilise l’expertise en recrutement et en analyse comportementale implémentées dans un logiciel de machine learning : Cryfe « Authentic behavior », une réelle innovation au service de la branche RH. Anthony Montes, Directeur Promotion de la Fédération Romande des entreprises (FER), a remis ce prix et pour lui « récompenser une PME qui a su utiliser de l’IA et du machine learning est une belle manière de montrer que ces technologies ne sont pas réservées aux grandes structures. »


Communiqué de Presse