Le Singles Day gagne en importance: + de 60% des consommateur(trice)s désirent profiter des rabais


L’intérêt pour le «Singles Day», qui a lieu le 11 novembre de chaque année, a encore progressé.



La plupart des consommateur(trice)s qui ne connaissaient pas cette journée de shopping souhaitent désormais profiter de ses offres spéciales, qu’elles soient en ligne ou dans les magasins stationnaires.


C’est ce que confirme une étude actuelle de l’appli prospectus suisse Profital. Fait intéressant pour le commerce de détail: les plus importants critères pour la décision d’achat sont le prix et la qualité.


Petit à petit, le Singles Day se fait une place dans l’agenda du shopping


La notoriété de cette journée de shopping est passée de 19% à 31% par rapport à l’an passé. L’intérêt est même plus élevé chez les hommes (37%) que chez les femmes (25%). Parmi les plus de 2’000 personnes interrogées, 61% ont affirmé vouloir tirer parti des offres spéciales. 94% des consommateur:trice:s ayant effectué des achats lors du Singles Day 2020 disent vouloir faire de même cette année. «Les précédentes études de Profital ont démontré que les Suisses apprécient beaucoup les bonnes affaires. Nous ne sommes donc pas surpris de voir croître la popularité du Singles Day et l’engouement pour ses offres», affirme Raphael Thommen, Directeur de Profital.


La recherche des offres se fait en priorité par le biais des appareils mobiles


Les informations concernant les offres spéciales sont avant tout consultées via les canaux numériques: 77% des utilisateur:trice:s utilisent à cette fin des appareils mobiles tels que smartphones ou tablettes. Les prospectus imprimés ne sont plébiscités que par 11% des sondé:e:s. 22% des consommateur:trice:s ont en tête des produits précis pour leurs achats. La majeure partie d’entre eux:elles (78%) avouent cependant être en quête d’inspiration et prêt:e:s à faire des achats spontanés. Pour ces personnes, boutiques en ligne et magasins stationnaires revêtent une égale importance: 23% des client:e:s souhaitent faire leurs achats uniquement en ligne et 30% exclusivement dans les boutiques; près de la moitié, en revanche, entend utiliser les deux canaux. «La tendance aux achats hybrides se maintient», souligne Raphael Thommen. «Le smartphone a acquis une grande importance, particulièrement en matière de planification des achats».


Prix et qualité sont déterminants, alors que durabilité et marques sont relégués au second plan


A la question de savoir quelles catégories occupent le premier rang sur la liste des achats, peu de choses ont changé depuis l’an précédent. Cette année aussi, les articles de mode ont la préférence: 67% des acheteur(euse)s privilégient les vêtements, les chaussures et les accessoires. Les aliments sont également très demandés (61%), tout comme les appareils électriques (50%). Une tendance qui se dégage nettement est celle des critères d’achat les plus importants: alors que la durabilité (20%) et la marque (19%) sont relégués au second plan, la qualité est décisive pour 75% des sondé(e)s. Mais ce sont les rabais qui se taillent la part du lion: pour 82% des personnes interrogées, en effet, le prix occupe le devant de la scène.


Communiqué de Presse