LODH pas ébranlée en 2020 par le Covid

Lombard Odier a déjoué en 2020 les obstacles de la crise économique déclenchée par la pandémie de coronavirus. Le groupe bancaire genevois a largement franchi le cap des 300 milliards de masse sous gestion, généré une forte croissance et amélioré ses résultats.


La collecte d'argent s'est révélée identique au cours des deux semestres, à hauteur de 6 milliards de francs chacun pour un afflux net total de 12 milliards de francs. La masse sous gestion s'est étoffée de 6% à 316 milliards, soutenue également à hauteur de 5 milliards par l'effet de marché.


"Les clientèles privée et institutionnelle ont vu leurs avoirs croître par la performance mais également par les nouveaux actifs dans nos trois régions principales, la Suisse, l'Europe et les nouveaux marchés, principalement en Asie et au Moyen-Orient", a expliqué à AWP l'associé-gérant senior Patrick Odier.

Les recettes ont bondi de 15% à 1,4 milliard de francs grâce aux apports nets positifs, la performance d'inve