Coronavirus: l'Asloca demande un moratoire sur les expulsions


Face aux conséquences économiques de la crise du Covid-19, l'Association suisse des locataires (Asloca) a demandé vendredi au Conseil fédéral un moratoire sur les expulsions jusqu'à fin 2021 au moins.


L'organisation a également appuyé pour une protection renforcée des locataires commerciaux contre les résiliations.


"En raison des conséquences économiques graves de la pandémie de Covid-19, de plus en plus de personnes ont de la peine à payer leur loyer", s'est inquiétée l'ASLOCA dans un communiqué. Dans sa lettre au président de la Confédération Guy Parmelin, cette dernière a par ailleurs exigé une prolongation du délai de paiement avant résiliation de 30 à 90 jours.


L'Asloca souhaite ainsi protéger les locataires contre la perte de leur logement. "Dans une période, où les gens sont priés de rester chez eux, il n'est pas responsable d'expulser des gens de leur logement et de créer des sans-abris", a argumenté le président de l'association Carlo Sommaruga, cité dans le communiqué.


Quant aux locataires commerciaux qui ont dû fermer leurs locaux en raison des mesures de lutte contre la pandémie, l'Asloca a sommé le Conseil fédéral de les protéger davantage contre les résiliations de bail. Celles-ci "signifient souvent la fin de l'activité commerciale", a-t-elle souligné.


En outre, pour les entreprises qui n'ont pas dû fermer boutique mais qui souffrent des conséquences financières des mesures, "une prolongation du délai de paiement est nécessaire", selon l'Asloca.



Carlo Sommaruga - Président ASLOCA Suisse

Subscribe to our newsletter

© 2020 by Editions Mancassola

swissnews.info is committed to ensuring the security and protection of the personal information that we collect and process, and to provide a compliant and consistent approach to data protection. If you have any questions related to our GDPR compliance, please contact us.