top of page

L'EPFL et la RTS renforcent leur collaboration au service du public


L’EPFL et la Radio Télévision Suisse (RTS) ont signé le 24 avril une charte qui fixe les priorités et le cadre de leurs collaborations en cours et à venir. Parmi les points importants figurent la volonté conjointe de la RTS et de l’EPFL de s’ouvrir au public et de contribuer à faire de la Suisse romande un pôle fort dans le domaine de l’innovation digitale.


Près la moitié des collaboratrices et des collaborateurs de la RTS prendront leurs quartiers à partir de 2025 dans leur nouveau bâtiment actuellement en construction à proximité de l’EPFL à Ecublens. Un déménagement qui rapproche deux entités au service du public et dont les possibilités de collaboration sont particulièrement nombreuses. « Dans leurs domaines respectifs, l’EPFL et la RTS contribuent toutes deux à la transmission des connaissances et du savoir ainsi qu’au développement des usages numériques », relève Pascal Crittin, directeur de la RTS. « Nos deux institutions se rejoignent dans leur volonté de servir la Suisse et son public. Dans chacune de nos trois missions d’activités stratégiques – l’éducation, la recherche et l’innovation – il y a un très grand potentiel de collaboration avec la RTS », complète Martin Vetterli, président de l’EPFL.


Un bâtiment ouvert au public et à la communauté universitaire


Le bâtiment de la RTS sera ouvert tant au public qu’à la communauté de l’EPFL.

Il disposera d’espaces d’accueil et d’exposition, d’un restaurant en libre accès et de studios ouverts. Il accueillera aussi un studio dédié à l’apprentissage connecté. Ce dernier sera utilisé par les deux partenaires pour leurs formations ainsi que pour des événements culturels et festifs, notamment pour la tenue de concerts.


Libre accès au savoir et à l’information


En matière de formation toujours, les deux entités souhaitent collaborer notamment sur la captation vidéo et dans l’éducation aux médias. Leurs savoir-faire réciproques seront mis en commun pour développer une exploitation responsable et appropriée de l’intelligence artificielle au service de la production et du public ou encore l’archivage numérique.


Des spécialistes de l’innovation digitale au service du public


Les collaborations entre l’EPFL et la RTS visent par ailleurs à développer des solutions innovantes pour mieux servir le public et améliorer l’expérience utilisateur (UX) dans le domaine des médias, de la distribution des contenus (interfaces, objets connectés, etc.), de la personnalisation de l’offre, de la numérisation, du traitement automatisé et de la valorisation du patrimoine audiovisuel des outils facilitant l’exploitation des ressources (données, reconnaissance faciale et vocale, etc.). A noter que, dans le domaine des archives, les deux entités ont déjà réalisé ces dernières années des développements couronnés par des prix internationaux.


Ceci s’inscrit dans la continuité de collaborations entre la RTS et l’EPFL. Depuis 2018 déjà, l’EPFL héberge l’Initiative for Media Innovation (IMI), qui rassemble des partenaires académiques et des médias privés1 pour soutenir et développer l’innovation dans le secteur des médias. Cette initiative permet de développer des outils et des solutions utiles aux rédactions ou favorisant la diffusion de l’information. Dès 2025, les équipes de l’IMI seront hébergées dans le nouveau bâtiment de la RTS.


Une instance de coordination réunissant des membres de la RTS et de l’EPFL est en charge de la mise en œuvre de la Charte, qui reprécise également la liberté rédactionnelle et académique des deux parties, ainsi que le principe de non-exclusivité et de science ouverte.


1. L’Initiative for Media Innovation (IMI) a été fondée par la SSR, l’EPFL, Ringier et le Triangle Azur des Universités de Genève, Lausanne et Neuchâtel. La HES-SO Valais y est affiliée.




Opmerkingen


bottom of page