Maladies infectieuses: l'Université de Berne crée un centre de recherche


Etudier l'apparition des maladies infectieuses ainsi que leurs conséquences sur la santé, la société et l'économie. C'est l'objectif du centre pluridisciplinaire créé par l'Université de Berne et financé par la Fondation Vinetum pendant dix ans à hauteur de 30 millions de francs.




"La pandémie de Covid-19 a démontré à la population mondiale, aux Etats et à la communauté scientifique à quel point les épidémies et les pandémies impliquant des agents pathogènes infectieux peuvent mettre notre existence en danger", souligne Christian Leumann, recteur de l'Université de Berne.


Face à cette menace, l'institution académique a créé le Centre de recherche pluridisciplinaire sur les maladies infectieuses, l'immunité et leurs conséquences (Multidisciplinary Center for Infectious Diseases and Immunity). Cet institut est organisé sous la forme d'un centre virtuel et n'a donc besoin d'aucune infrastructure à construire


Ce centre étudiera les pandémies de leur apparition et leur gestion par le système de santé publique jusqu'à leurs conséquences sur les plans économique, politique et éthique. Il bénéficiera du réseau bernois de l'enseignement et de la recherche dans les domaines de la médecine et de la médecine vétérinaire ainsi que de la proximité avec les institutions politiques.


Fondé le 1er janvier, le Centre de recherche pluridisciplinaire sur les maladies infectieuses, l'immunité et leurs conséquences sera inauguré officiellement cet été, précise mercredi l'Université de Berne dans un communiqué. Quant à la Fondation Vinetum, implantée à Bienne, elle encourage des projets qui répondent à un besoin de la communauté et qui sont d'intérêt public.



Christian Leumann - Rector of the University of Bern

Subscribe to our newsletter

© 2020 by Editions Mancassola

swissnews.info is committed to ensuring the security and protection of the personal information that we collect and process, and to provide a compliant and consistent approach to data protection. If you have any questions related to our GDPR compliance, please contact us.